Des questions sur le bilan de compétences ?


Vous êtes interessé(e) par un bilan de compétences ? Vous vous posez encore des questions sur le bilan ? Comment réaliser votre bilan ? Quelles sont les démarches ? Où s'inscrire ? Quel est le coût d'un bilan ? Comment le financer ? ... Voici nos réponses !


  • Qu'est-ce qu'un bilan de compétences ?
    Un bilan de compétences est un accompagnement dans la construction de son projet professionnel. Comprenant des entretiens individuels avec un conseiller, des tests et du travail personnel, il permet de faire le point sur ses compétences, ses aptitudes et ses motivations pour définir un nouveau projet, en identifiant éventuellement les besoins de formation.
  • Comment se déroule un bilan ?
    Un bilan de compétences suit une méthodologie bien précise. Il se déroule en 3 phases :
    * Une phase préliminaire ayant pour objectif de valider l’engagement de la personne, d'analyser ses attentes et ses besoins, et de l’informer des conditions de réalisation du bilan de compétences (méthodologie, outils, nombre de séances, etc.).
    * Une phase d'investigation permettant à la fois d'analyser les motivations, les intérêts et les compétences du bénéficiaire, et de l’informer sur les possibilités d'évolutions professionnelles.
    * Une phase de conclusion pour prendre du recul sur l'ensemble des résultats obtenus, recenser les points d'appui et les freins éventuels à la réalisation des projets professionnels, et élaborer un plan d'action. La dernière phase du bilan de compétences se conclut par la présentation d'un document de synthèse.
  • Quelle est la durée ?
    La durée d'un bilan de compétences est d'environ une vingtaine d'heures, reparties sur plusieurs semaines. Le bilan est constitué de plusieurs types de séances : des tests, des entretiens individuels (au minimum 12 heures), et du temps consacré à la recherche personnelle.
  • Qui peut en bénéficier ?
    Toute personne ayant déjà une expérience professionnelle peut entamer cette démarche. Le bilan de compétences s'adresse donc aux salariés du secteur public et privé, et aux demandeurs d'emploi. La prise en charge des coûts varie selon certains critères : l'ancienneté dans l'entreprise, le nombre d'années d'expérience professionnelle, le statut du salarié (CDD, CDI, etc.).
  • Comment faire un bilan de compétences ?
    Nous vous conseillons de prendre contact avec plusieurs centres de bilan avant de faire votre choix (en général 2 ou 3 centres). N'hésitez pas à préparer vos rendez-vous et à poser toutes vos questions pendant l'entretien préalable (obligatoirement gratuit). Votre décision finale devra se baser sur l'accueil, la qualité du contact et la prestation proposée.
  • Comment se faire financer en tant que salarié ?
    Le bilan de compétences est une action de formation qui peut être financée par le biais du DIF (droit individuel à la formation) ou du CIF (congé individuel à la formation).
    Via le CIF (congé individuel à la formation) : vous pouvez demander une prise en charge de votre bilan de compétences par votre OPACIF (organisme paritaire de la gestion du congé individuel de formation). Il existe trois types d'OPACIF: les OPACIF régionaux (comme les FONGECIF), les OPACIF de branches professionnelles, et les OPACIF liés à des secteurs d'activités spécifiques. Les OPACIF collectent des fonds auprès des entreprises pour financer des actions de formation (dont le bilan de compétences).
    Pour bénéficier de ce financement, il faut remplir certaines conditions : en CDI, vous devez justifier d'une activité de 5 ans (consécutifs ou non) dont un an dans l'entreprise actuelle. Pour les CDD, il faut justifier de 24 mois d'activité (consécutifs ou non) pendant les 5 dernières années et de 4 mois au cours des 12 derniers mois.
    Si vous remplissez ces conditions, vous pouvez soit vous adresser directement à votre OPACIF pour effectuer votre bilan en dehors du temps de travail, sans en informer votre employeur, soit faire une demande auprès de votre entreprise pour réaliser votre bilan sur vos heures de travail.
    Via le DIF (droit individuel à la formation) : chaque année, les salariés bénéficient de 20 heures de formation professionnelle, cumulables sur 6 ans (pour un maximum de 120 heures). Après 1 an d'ancienneté, vous pouvez demander à votre employeur d'utiliser vos heures de DIF pour réaliser un bilan de compétences. Vous devez lui transmettre une demande par écrit accompagné d'un devis qui vous sera délivré par le centre de bilan que vous aurez choisi. Votre employeur a ensuite 1 mois pour vous répondre (une absence de réponse vaut acceptation).
    Via le plan de formation de l'entreprise : dans ce cas de figure, une convention doit être signée entre votre employeur, le centre de bilan de compétences et vous-même. La demande de bilan peut être à l'initiative de l'employeur. Vous devrez de toute façon donner votre accord écrit pour commencer.
  • Comment se faire financer en tant que demandeur d'emploi ?
    Vous devez faire votre demande directement auprès de votre conseiller pôle emploi. C'est lui qui déterminera si un bilan de compétences est adapté à votre situation. Dans l'affirmative, le pôle emploi pourra prendre en charge les frais afférents.
  • Où faire un bilan ?
    Le bilan de compétences est réalisé par des prestataires spécialisés et extérieurs à l’entreprise. Si vous souhaitez faire un bilan de compétences par le biais du CIF ou du DIF, assurez-vous bien que le centre de bilan est habilité par l'organisme financeur. Il est souvent utile de choisir un centre proche de votre lieu de travail ou de votre logement. Pour ce faire, cliquez ici.
  • Mon employeur sera-t-il informé des résultats de mon bilan ?
    Non, les centres de bilan ne sont pas autorisés à communiquer vos résultats à votre employeur. C'est à vous seul(e) de prendre cette décision.
  • J’ai plusieurs employeurs, comment procéder ?
    Si vous souhaitez effectuer votre bilan de compétences pendant votre temps de travail, vous devez obtenir plusieurs autorisations d'absence auprès de vos différents employeurs. Par contre, si ce bilan se déroule en dehors de votre temps de travail, aucune démarche supplémentaire n'est nécessaire.
  • Que faire si je ne peux pas être financé(e) ?
    Si votre dossier de financement a été refusé ou si vous ne remplissez pas les conditions d'éligibilité nécessaires, sachez que vous pouvez financer vous-même votre bilan de compétences. Dans ce cas, nous vous conseillons de demander plusieurs devis.
  • Mon employeur peut-il me refuser un bilan de compétences ?
    Votre employeur dispose d'un délai de 30 jours pour vous répondre. Il ne peut pas refuser votre demande, mais il peut la reporter de 6 mois maximum (à compter de la date de début) en invoquant des raisons de service motivant le report (projet important en cours…), à condition bien sûr que vous remplissiez les conditions d’éligibilité. Mais il faut savoir que même si votre employeur accepte, l’organisme financeur peut refuser votre dossier.
  • La ville où je travaille n’est pas la même que la ville où j’habite, où dois-je faire mon bilan ?
    Vous pouvez choisir de faire votre bilan où vous le souhaitez. Il n'y a aucune obligation légale. La plupart des personnes réalisent leur bilan près de leur domicile ou de leur lieu de travail.
  • Puis-je faire un bilan pendant un arrêt maladie ou un arrêt dû à un accident du travail ?
    Oui, il sera réalisé obligatoirement en dehors du temps de travail. Pour cela, vous devrez obtenir l'accord écrit de la caisse primaire d'assurance maladie.
  • Faut-il respecter un certain délai entre deux bilans ?
    Oui, il est de cinq années.